Les feuilles de l'arbre qui n'existe pas (Exposition)

-
à
Ajouter au calendrier 2017-11-11 14:00:00 2017-11-18 20:00:00 Les feuilles de l'arbre qui n'existe pas (Exposition) Installation d'une création Art & Science conçue par Florian Schonerstedt (artiste) et Romain Trachel (Ingénieur) produite dans le cadre de MOVIMENTA. Entre cabinet de curiosité et laboratoire, l’installation décline différents travaux où s'entremêlent les besoins du scientifique pour sa recherche avec ceux de l'artiste. Le 109, Anciens Abattoirs de Nice, 89 route de Turin, 06300 Nice, France UTC
Le 109, Anciens Abattoirs de Nice
Installation d'une création Art & Science conçue par Florian Schonerstedt (artiste) et Romain Trachel (scientifique) produite dans le cadre de MOVIMENTA. Entre cabinet de curiosité et laboratoire, l’installation décline différents travaux où s'entremêlent les besoins du scientifique pour sa recherche avec ceux de l'artiste. Leurs pratiques se recoupant dans l’approche de l’image comme une donnée. Les images animées que produit l’artiste, restituent des collectes en milieu naturel qui vont “nourrir” l’intelligence artificielle. Dans un rapport à la nature redéfini par cette contrainte, l’artiste s'est inspiré dans sa pratique, du geste de l’enfant en bas âge. Celui-ci dans son apprentissage du monde qui l’entoure, collecte et dénombre ce qu’il trouve à portée de sa main. S’apparentant à un herbier, le projet reste celui d’un botaniste ”en herbe” où c’est l’imagination de nouvelles formes qui prédomine. Ainsi c’est la mise en scène d’images animées générées par l'intelligence artificielle qui nous révèle son imagination à l'oeuvre. Description scientifique: Les réseaux de neurones artificiels sont des modèles mathématiques inspirés du fonctionnement du cerveau qui peuvent apprendre à reconnaître des formes (e.g. une fleur, un chien, une maison, un poisson rouge, etc…). Comme les neurones biologiques, les neurones artificiels « s’activent » lorsqu’ils reconnaissent la forme d’une image et propagent l’information dans le réseau. De récentes découvertes scientifiques montrent que ces réseaux sont aussi capables d’imaginer de nouvelles formes. Les modèles dit « génératifs » peuvent générer une infinité et une grande diversité d’images, plus ou moins abstraites, en explorant l’espace de représentation des formes apprises par le réseau. L’installation scientifique présente différentes approches pour étudier le réseau (1) la génération d’images artificielles contrainte par une catégorie de forme (2) la génération d’images artificielles par déformation de l’espace de représentation (3) la génération d’images artificielles qui ont une forme hybride, aberrante ou réaliste. Collaboration Romain Trachel/IRONOVA et Florian Schonerstedt. Pour les scolaires du 14 au 17 novembre inclus 10h à 16h.
L'ECLAT, Villa Arson 20 avenue Stephen Liégeard 06100 Nice, France
Tel: +33 04 97 03 01 15