Joana Hadjithomas et Khalil Joreige.
Se souvenir de la lumière

-
à
Ajouter au calendrier 2017-10-18 10:00:00 2018-01-02 16:00:00 Joana Hadjithomas et Khalil Joreige.
Se souvenir de la lumière
Le diptyque vidéo présenté ici, intitulé Se souvenir de la lumière, a été créé en 2016. Avec une dramaturgie contenue, les images développent un double récit. Cinq personnages plongent et se laissent couler, évoquant le destin incertain de ceux qui traversent les mers. Dans ces profondeurs apparaissent une cité engloutie, des témoignages de la guerre, tels des véhicules militaires ou d’autres étranges ruines. Sur l’écran parallèle, une écharpe multicolore, s’enfonce lentement dans l’eau. Musée Picasso. La Guerre et La Paix, Place de la Libération, Vallauris UTC
Musée Picasso. La Guerre et La Paix
Commissariat : Anne DOPFFER et Johanne LINDSKOG
Le diptyque vidéo présenté ici, intitulé "Se souvenir de la lumière", a été créé en 2016. Avec une dramaturgie contenue, les images développent un double récit. Cinq personnages plongent et se laissent couler, évoquant le destin incertain de ceux qui traversent les mers. Dans ces profondeurs apparaissent une cité engloutie, des témoignages de la guerre, tels des véhicules militaires ou d’autres étranges ruines. Sur l’écran parallèle, une écharpe multicolore, s’enfonce lentement dans l’eau. Ces images en dialogue invitent à explorer un champ de perception singulier: dans les profondeurs marines, le spectre des couleurs se rétrécit jusqu’à l’obscurité totale. Les couleurs se transforment et disparaissent les unes après les autres : d’abord le rouge, puis l’orange, le jaune, le vert et enfin le bleu, avant l’obscurité totale, le noir. Les vêtements colorés des plongeurs, l’écharpe arc-en-ciel tombée à l’eau perdent ainsi la vivacité de leur teinte à mesure qu’ils s’enfoncent dans l’abîme. Mais si les fonds sous-marins sont illuminés, le plancton se souvient de la lumière et révèle sa luminescence. Tournant le dos à la littéralité de l’interprétation, la poésie des images questionne ainsi nos habitudes perceptives. Pour autant, la tragédie latente est interrompue par une remontée vers la lumière, un élan salvateur vers la surface.

L’exposition présentée à Vallauris s’inscrit dans la série des invitations faites par les musées nationaux du XXe siècle des Alpes-Maritimes à des artistes contemporains d’exposer dans la chapelle du musée national Pablo Picasso de Vallauris. Pensées en résonance avec le chef-d’œuvre de Picasso,"La Guerre et la Paix”, ces expositions explorent des propositions contemporaines autour du thème de l’engagement.

L'ECLAT, Villa Arson 20 avenue Stephen Liégeard 06100 Nice, France
Tel: +33 04 97 03 01 15