Les Filtres

Les filtres ont été mis en place pour faciliter votre navigation à travers les activités programmées dans le cadre du festival biennal Movimenta. Le filtrage se fait par date ou par type d’événement.

Filtrer Les Evénements
  • Expositions

Anthony McCall. Leaving (with two-minute silence)

du 14 octobre au 07 janvier. Anthony McCall présente une double projection horizontale et sonore, produite en collaboration avec le musicien et compositeur David Grubbs. La pièce se compose de deux formes coniques projetées parallèlement.

Joana Hadjithomas et Khalil Joreige.
Se souvenir de la l...

Le diptyque vidéo présenté ici, intitulé Se souvenir de la lumière, a été créé en 2016. Avec une dramaturgie contenue, les images développent un double récit. Cinq personnages plongent et se laissent couler, évoquant le destin incertain de ceux qui traversent les mers. Dans ces profondeurs apparaissent une cité engloutie, des témoignages de la guerre, tels des véhicules militaires ou d’autres étranges ruines. Sur l’écran parallèle, une écharpe multicolore, s’enfonce lentement dans l’eau.

Mini-Sorins à l’Hôtel

Avec ces théâtres optiques, sous forme d'hologrammes, réalisés grâce à un savant jeux de reflets, l'artiste apparaitra dans des saynètes, qui plongeront les curieux niçois et résidents de l'hôtel dans un imaginaire burlesque et décalé, où dérision et premier degré sont de mise. 
Le MAMAC

Harun Farocki. Parallel I-IV

Cette pièce de Harun Farocki se conçoit comme une réflexion sur le jeu vidéo, l’histoire de son iconographie et de ses formidables progrès passant d’un monde vulgairement pixellisé à un univers virtuel ultra réaliste. Cette exploration de l’univers des jeux vidéo en teste aussi les limites et les revers.

HERstory – des archives à l’heure des postféminismes

HERstory, réunit des archives vidéo faisant entendre des voix féministes, cisgenres, transgenres et intersexes du monde entier. Pour Nice, une sélection de quinze portraits d’artistes en écho à la formule « Habiter des territoires ».

Pauline Brun.
Etalon par défaut

ÉTALON PAR DÉFAUT est composée d’une série de plans séquences d’une vingtaine de minutes chacun. Dans une volonté de questionner le médium vidéo, Pauline Brun performe en boucle un enchainement d’actions. Par la répétition, elle met en jeu l’inefficacité du geste, détourne et déplace la fonction ou fonctionnalité des objets provocant des situations tendant à l’absurde. La fiction qui en découle, non narrative, est à l’humeur burlesque du cinéma muet.
L'ECLAT, Villa Arson 20 avenue Stephen Liégeard 06100 Nice, France
Tel: +33 04 97 03 01 15